Librairie de Rennes

Du domaine des murmures

Carole Martinez

Gallimard

  • Conseillé par (Libraire)
    2 octobre 2013

    Ce livre enchantera tous les amoureux du Moyen âge intrigués par les légendes médiévales, les histoires de saintes et les amours chevaleresques. Lorsque l'on arrive sur les lieux du Domaine on ne se doute pas que dans cette haute tour, là-bas au loin, vit recluse une jeune femme, Esclarmonde. Par amour pour Dieu, elle a choisi l'enfermement et reçoit la visite quotidienne des quelques pieux venus en pèlerinage. Mais voilà qu'après plusieurs mois, elle tombe mystérieusement enceinte. Alors, don de dieu ou simple péché ? Carole Martinez vous donne les éléments de réponse dans un style maîtrisé digne d'un grand roman courtois.


  • Conseillé par (Libraire)
    20 avril 2013

    Superbe et magistral

    En 1187, refusant obstinément un mariage forcé, Esclarmonde se reclut dans une cellule du château de son père. Consacrant sa vie à la prière, elle devient l'idole des pélerins et villageois qui viennent lui confier leurs tourments et leurs péchés. Mais l'inattendu survient et peu à peu, Esclarmonde se dédouble.
    Un roman superbe et magistral, à lire comme une fable du Moyen-âge, splendide et fougueuse. On aimerait déjà le relire pour s'en délecter de nouveau ! Auteure du déjà très remarqué "Le Coeur" cousu, Carole Martinez confirme son grand talent romanesque.


  • Conseillé par
    17 avril 2013

    une sainte en sa chapelle ?

    Nous sommes au XIIème siècle. Esclarmonde, fille chérie du seigneur du domaine des Murmures, doit épouser Lothaire,l'homme choisi pour elle. Au lieu du oui attendu, elle décide au sein de l'église de se couper l'oreille et d'offrir ce premier sang au Christ, refusant ainsi ce mariage arrangé. Esclarmonde demande ensuite à être emmurée dans une petite chapelle construite dans l'enceinte du château paternel et d'y vivre en recluse jusqu'à sa mort.
    Sage ou folle décision ? La jeune femme défie les siens, les usages de son temps, la suprématie masculine. Le fait-elle portée par un foi sans faille ou par un orgueil né de son éducation très privilégiée ?
    Dans sa prison de pierre, cinq ans durant, Esclarmonde va connaître des sentiments intenses et contrastés. Les pèlerins se pressent à sa fenestrelle, avides des paroles de celle qu'ils élèvent déjà au rang de sainte. Sainte ? La jeune femme voit parfois ses certitudes, sa foi même vaciller... Sainte ? Le sang qui coule dans ses veines est peut-être trop vif pour qu'elle puisse prétendre à ce qualificatif...
    L'auteur réussit à nous présenter dans ce récit entre Histoire et conte mystique un Moyen-Age pétri de religion et de sauvagerie, de raison et de superstition, une époque où la parole des femmes n'était souvent que murmure inaudible. Esclarmonde parle et son message porte...


  • Conseillé par
    15 avril 2013

    Le vœu d'Esclarmonde

    Si vous rêvez d’un vrai dépaysement, si vous êtes fatigués de cette époque où le matériel a mis K.O. le spirituel et où Internet a bouleversé la notion de temps, alors plongez-vous dans le merveilleux (au sens propre comme au figuré) roman de Carole Martinez, « Du Domaine des murmures ». Elle situe son histoire en 1187, au bord de la vallée de la Loue. Esclarmonde a décidé qu’elle n’épouserait pas Lothaire et demande à son père de respecter son vœu : être enfermée, jusqu’à sa mort, dans une cellule pourvue d’une minuscule brèche, par laquelle on lui passera ses repas. Mais Esclarmonde est loin d’imaginer ce que sa décision va engendrer de catastrophes et de cataclysmes. Par sa seule volonté, son seul charisme, elle expédie son père en croisade ainsi qu’une bonne partie de la population de son domaine. Et sa prison devient surtout un lieu de recueillement pour les pèlerins qui arrivent des quatre coins de la France lui confesser leurs péchés. Ce roman-là mêle les morts aux vivants, les premiers venant parfois se venger des seconds. Pendant toutes ces années, où Esclarmonde va voir la vie défiler sous ses yeux, elle aura le temps de regretter son choix. Cependant, une fois les vœux prononcés, seul le pape peut les défaire, mais du Doubs au Vatican, la route est très longue et surtout semée d’embûches. Avec ce « Domaine des murmures », Carole Martinez renouvelle le genre historique et impose son rythme à ce roman qui vous surprendra autant qu’il vous charmera. Comme il a séduit les lycéens qui lui ont donné leur prix Goncourt en  2011.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u